Le problème de poids est plurifactoriel
et en ce sens il ne peut être réglé par une seule solution,
qu’elle soit interne ou externe.

 

 

Les causes fréquentes
gênant la perte de poids

 

- Un sommeil perturbé (apnée du sommeil ou sommeil non récupérateur)

 

- Le stress, par son action sur le cortisol (pulsions alimentaires majorées) et sur les contractions musculaires diminuant le diamètre des vaisseaux entrainant une baisse de la température du corps (extrémités froides) ainsi qu’une diminution de la combustion des calories (Thermogénèse diminuée)

 

- Douleurs. Elles sont une cause importante de frein à la perte de poids.

 

- Les aléas de l’industrie alimentaire impliquant une surconsommation de sucres rapides bien souvent cachés et le manque d’oméga trois liés à l’élevage intensif.

Quel protocole nutritionnel
adopter ?


Le protocole nutritionnel doit être adapté à l’histoire médicale (régimes antérieurs, hormonothérapie, médication, mode de vie et âge etc…)

 

C’est pourquoi la première consultation dure une heure
de façon à vous proposer un protocole adapté,
efficace et pour des effets durables.


Mon avis
sur les aides souhaitables


Un massage spécifique, manuel (sans machine) peut s’avérer très utile sur la perte de poids.

-Par son action directe, rapide et efficace sur les zones peu vascularisées dites « cellulitiques » résistantes à la perte de poids et même malgré une importante activité physique telle que le sport intensif.

-Par son action directe sur les réseaux veineux et lymphatiques

-Par son action directe et globale sur les micro-contractions du corps causées par le stress ralentissant de façon évidente la combustion des calories

 

 

 

Quelques informations fondamentales
sur l’action de ce que doit être un bon massage manuel (sans machine)

 

Les graisses ne peuvent être éliminées ni par la sudation (transpiration), ni par les urines. 
La seule façon naturelle de les éliminer est que notre corps les brûle. 
Pour qu'il puisse brûler les graisses, 3 conditions doivent être obligatoirement réunies :

 

1)  L’indispensable fluidification des graisses qui sont stockées sous forme solide (cellulite = graisse bloquée), pour permettre leur évacuation. 
(Seuls les fluides et non les solides peuvent circuler ! )


2)  Le transit de ces graisses fluidifiées.
Ce transit dans 
le corps qui est "notre chaudière à brûler les graisses" peut être favorisé par une technique de stimulation des systèmes d’évacuation que sont le réseau veineux et plus particulièrement le réseau ganglionnaire et lymphatique.

 

L'élimination des graisses dans les amas localisés comme la cellulite passe obligatoirement par l’ensemble de ces trois étapes. 

Cela signifie que si une seule de ces 3 phases n'est pas obtenue, l'élimination des graisses n'est pas possible. 

Ces réalités physiologiques incontournables peuvent expliquer bien des échecs dus à des méthodes incomplètes ou erronées.