VOIR LE BLOG

 

 


guerir-boulimie.com

 

 

 

 

La boulimie n’est pas une maladie mentale,

et ... on peut en sortir !

 


NOTRE AVIS & NOS OBSERVATIONS :


Les thérapies courantes restent encore trop souvent basées sur de vieilles  habitudes de pensée qui cherchent à identifier la cause par des thérapies essentiellement cognitives limitant la boulimie à des pathologies mentales type personnalité dite "borderline" (!).... sans prendre en compte le biologique, le corps !
Nous pensons que ces erreurs sont à l'origine de nombreux échecs et à la multiplication de thérapies très longues donc coûteuses à tous les niveaux et souvent peu efficaces.

 

 

NOTRE EXPÉRIENCE


La boulimie se compose de deux problématiques qui se « nourrissent » l’une de l’autre : 

1/ Le problème de fond qui est de l’ordre de l’émotionnel, est lui très ancien puisqu'il peut dater de la petite enfance, même si les premiers signes de TCA apparaissent à l’adolescence ou à l’âge adulte.
2/ Les anarchies alimentaires que ce « problème de fond » a favorisé au fil des années ont, elles, généré des dérèglements biologiques et hormonaux. 

Ce sont ces "marqueurs corporels", qui, par leur dérèglement, entretiennent maintenant le processus de crises, chaque crise créant à leur tour les conditions biologiques et hormonales de la crise suivante… c’est le cercle vicieux des crises que vous connaissez ! 
La volonté est impuissante contre la chimie du corps. C’est ainsi pour tous les êtres vivants et vous ne faites pas exception ! ... 

 

Mais puisque chaque crise, par l’échec qu’elle représente, entretient aussi le problème de fond, comment s’en sortir ?

 

 

STRATÉGIE : BRISER LE CERCLE VICIEUX


Notre stratégie pour guérir est donc de commencer par supprimer les crises, et c’est seulement ensuite que l’on pourra efficacement s’occuper du problème de fond.

 

Dans cette méthode, supprimer les crises ne consiste plus pour vous à essayer d’être «encore plus fort contre les pulsions», ...(vous savez par expérience que ça ne « marche » pas ainsi !)... mais bien de normaliser certaines courbes biologiques et hormonales pour que les crises ne viennent plus.

Cette chronologie, de commencer par faire disparaître les crises, est bien à l'inverse des thérapies courantes. 

C'est notre choix car la rapidité des premiers résultats est, à notre sens, une des clés de la réussite.

Ainsi, nous avons observé que la mise en place du protocole nutritionnel, à la fois adapté à la modification des courbes hormonales et à la personnalité de la boulimique, limite fréquemment la fréquence et l’intensité des crises en une dizaine de jours environ.

 

 

NOS OBSERVATIONS sur la durée


Il est évident que l’on ne peut sortir d’une boulimie que par un protocole nutritionnel mais celui-ci contribue déjà, et c’est beaucoup, à soulager la patiente de ses crises et à restaurer son énergie.

Bien entendu, d’autres approches peuvent alors être mises en route de façon concomitante de manière à aborder le problème de fond !