VOIR LE BLOG

 

 


guerir-boulimie.com

 

 

 

 

La boulimie n’est pas une maladie mentale,

et ... on peut en sortir !

Comment ???

 

 

 

 

 STRATÉGIE : COMMENCER PAR STOPPER LES CRISES

C'EST POSSIBLE !

 

 

Cette chronologie, de commencer par faire disparaître les crises, AVANT de s'occuper du problème de fond est bien à l'inverse des thérapies courantes.

Or, beaucoup de thérapeuthes choisissent de ne pas parler des crises ... ! ...

 

Notre stratégie pour guérir est de commencer par supprimer les crises, lesquelles entretiennent le corps en souffrance et diminue considérablement l'énergie.

Cette énergie retrouvée permet ensuite de s’occuper bien plus efficacement du problème de fond, sans "tourner en rond"

 

C'est notre choix car la rapidité des premiers résultats est, à notre sens, une des clés de la réussite. 

 

COMMENT ?  Par un protocole nutritionnel, mis au point par un médecin connaissant bien la boulimie, basé sur les modifications des courbes hormonales chez la boulimique.

En effet, il existe bien une composante chimique à la reconduction des crises.

 

 

 MODE D'EMPLOI

 

1/  CONSULTATION NUTRITIONNELLE de 1h30 visant à arrêter les crises

Bilan sanguin

2/  Réparation du corps

- Correction de la fatigue

- Rétablissement du sommeil

- Traitement de la perméabilité intestinale (souvent déficiente)

- Rétablissement des courbes hormonales et de la thermogénèse (capacité à perdre du poids)

3/  Prise en charge du problème de fond 

Atelier de groupe / Coaching 

 

 

COMMENT SE DÉROULE LA MÉTHODE ?

 

Parce que la boulimie est une problématique sérieuse, nous préconisons le contact direct et ne prenons donc pas de rdv ou d’inscription aux ateliers par internet.

 

TROIS ETAPES :

 

1/  Nous vous proposons un premier contact téléphonique, sur rendez-vous, qui permet de répondre à vos questions et, de notre côté, de vérifier que nous pouvons répondre à vos attentes, selon votre profil et vos antériorités.

 

2/  Un premier rdv d’une heure ½ visant essentiellement à arrêter les crises et à prendre en charge la fatigue et les problèmes de sommeil.
Les résultats sont habituellement très rapides (de l’ordre de quelques jours) contrairement aux approches habituelles ne prenant en charge que le comportemental.
Ce rdv est incontournable, vu la composante hormonale en jeu dans la reconduction des crises et la souffrance corporelle.
Il est personnalisé, et ne peut être fait à distance via site, réseaux sociaux ou autres médias.
Cette consultation est individuelle pour assurer la qualité de son impact qui est essentiel pour réduire considérablement la durée du traitement et donc son coût.
Même pour les personnes de province ou de l’étranger,
il ne serait pas économique de se priver de cette consultation.

 

3/  Pour consolider les résultats obtenus, dont l’arrêt des crises, il est bien sûr essentiel de traiter le problème de fond.

Nous avons plusieurs « outils » dont les ateliers intensifs.
Ces ateliers ont lieu 1 fois par mois, à Paris, le vendredi de 13h30 à 17h30.
L’atelier étant la 2ème partie de la méthode, pour s’y inscrire il est obligatoire d’avoir déjà eu la consultation individuelle et obtenu arrêt ou nette diminution des crises.

Pour la consolidation, généralement, 3 ateliers sont suffisants.

 

 

Bien que cette méthode ne soit pas « magique » ni systématique, elle donne néanmoins des résultats concrets rapides et efficaces qui peuvent s’expliquer clairement et que vous comprendrez au fur et à mesure de notre rencontre.

La boulimique, constamment en doute, a besoin non seulement d’observer des changements réels le plus vite possible mais aussi de comprendre comment on y arrive pour oser commencer à croire en sa guérison.

 

 

NOTRE AVIS & NOS OBSERVATIONS :

 

Les thérapies courantes restent encore trop souvent basées sur de "vieilles  habitudes de pensée" qui cherchent à identifier la cause par des thérapies essentiellement cognitives limitant la boulimie à des pathologies mentales type personnalité dite "borderline" (!).... sans prendre en compte le biologique, le corps !

Nous pensons que ces erreurs sont à l'origine de nombreux échecs et à la multiplication de thérapies très longues donc coûteuses à tous les niveaux et souvent peu efficaces.